Associations bénéficiaires

Créée en 1912, la LPO est la première association de protection de la nature en France. Elle agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité, à partir de sa vocation de protection des oiseaux. 

  • Protéger les espèces notamment en coordonnant des programmes européens de sauvegarde d’espèces, en gérant la réintroduction d’oiseaux menacés et en accueillant et soignant des milliers d’animaux sauvages dans ses centres de sauvegarde. 
  • Préserver les espaces. La LPO est l’un des principaux conservatoires nationaux d’espaces naturels. Elle protège 27000 hectares de milieux naturels et grâce à son réseau des Refuges LPO, elle est aujourd’hui le premier réseau français de jardins écologiques en faveur de la biodiversité.

  • Éduquer et sensibiliser à l’environnement par de nombreuses actions telles que des visites guidées, des ateliers et des conférences auprès d’un large public.

Fondée en 1977 par le capitaine Paul Watson, Sea Shepherd est une ONG de défense des océans. Ses trois axes majeurs sont :

  • Intervenir de manière active et non violente dans les cas d’atteintes illégales à la vie marine et aux écosystèmes marins. Sea Sheperd utilise des stratégies novatrices d’action directe pour défendre, conserver et protéger la biodiversité fragile de nos océans.
  • Exposer les abus et les pratiques non durables ou non éthiques d’atteinte à la vie marine et à l’intégrité des écosystèmes marins en alertant les médias et l’opinion publique.
  • Sensibiliser l’opinion publique au lien essentiel qui nous relie à l’océan à travers des interventions.

L214 Éthique et Animaux est une association loi 1908 créée en 2008. Ses trois axes d’actions sont :

  • Révéler la réalité des pratiques les plus répandues en montrant les conditions d’élevage, de transport et d’abattage.
  • Sensibiliser le grand public par des campagnes d’information et de sensibilisation. L’association cherche à démontrer l’impact négatif de la consommation de produits animaux sur le réchauffement climatique et l’environnement.
  • Nourrir le débat public notamment en soulevant la question du spécisme et en encourageant les consommateurs à réduire leur consommation de produits d’origine animale et à refuser ceux issus de l’élevage intensif.

Médecins du Monde a été créée le 1 janvier 1980. Ses trois principales missions sont :

  • Soigner aussi bien physiquement, mentalement que socialement. Pour cela, Médecins du Monde s’appuie sur les besoins et la collaboration des communautés.
  • Témoigner et plaider. Au-delà de l’indignation et de la révolte, Médecins du Monde révèle l’intolérable. L’association milite pour des systèmes de santé organisés par la puissance publique, accessibles à tous et fondés sur les principes d’équité et de solidarité.
  • Accompagner le changement social en s’appuyant sur « le développement du pouvoir d’agir » des populations sur leur santé. C’est pourquoi, l’association associe les bénéficiaires à la conception, à l’animation et à l’évaluation de ses programmes.